Les jihadistes répriment à balles réelles
les manifestations à Alep-Est

Réseau Voltaire | 19 novembre 2016

Le Conseil militaire suprême de l'Armée de la conquête a réprimé dans le sang les manifestations des 17 et 18 novembre 2016 à Alep-Est.

Des habitants syriens protestaient contre la décision du Conseil militaire suprême de leur interdire de quitter la ville. Le Conseil les a réprimés en tirant à balles réelles. Selon le porte-parole du ministre russe de la Défense, Igor Konachenkov, lors de la première manifestation : « 17 personnes, dont deux adolescents de 13 et 15 ans, sont mortes sur place, 40 autres ont été blessées. Les terroristes ont interpellé et emmené dans une direction inconnue une dizaine d'hommes qu'ils ont considérée comme facteur d'émeutes. Le soir même, ils ont été fusillés ».

Le Conseil militaire suprême, qui contrôle déjà les tunnels, a fait miner les accès à la ville, empêchant toute personne d'entrer et de sortir par la voie terrestre.

Le Conseil militaire suprême est composé de jihadistes étrangers et placé sous commandement saoudien.

Notre site/Home page