Michel Rotger: de quoi est accusé
le maire de Chevigny-Saint-Sauveur ?

Le 11/05/16

Michel Rotger : de quoi est accusé le maire de Chevigny-Saint-Sauveur ?

Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur Michel Rotger comparaît ce mercredi au tribunal correctionnel de Dijon pour "harcèlement et agressions sexuels"...

L'élu de 66 ans rejette en bloc les accusations. Michel Rotger, maire Les Républicains de Chevigny-Saint-Sauveur, s'explique ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Dijon. Il est accusé de harcèlements et d'agressions sexuelles graves, qui seraient survenus entre octobre 2013 et janvier 2014. La présumée victime a rapporté plusieurs actes que la justice qualifie d'agression sexuelle : selon elle, le maire est venu dans l'école de la commune, pour "superviser" la réparation d'un sèche-linge. Là, il aurait touché les fesses et les seins de la jeune femme qui travaille dans cette école et qui a décidé de porter plainte.

Ces gestes délictueux se seraient répétés, jusqu'à ce que l'édile franchise un nouveau pas : l'homme aurait collé son sexe en érection contre la présumée victime, plusieurs fois, et l'aurait embrassée de force. "Vous vous croyez tout permis parce que vous êtes maire ? [...] Vous n'avez pas à me peloter comme ça !" auraient entendu deux techniciens présents ce jour-là dans la laverie de l'établissement. La directrice de l'école racontera aux enquêteurs avoir retrouvé la jeune femme "en larmes" quelques instants plus tard.

Suite au dépôt de plainte de la présumée victime, le maire de Chevigny-Saint-Sauveur a été mis en examen en mars 2014. La jeune femme est hospitalisée depuis quelques mois dans un service psychiatrique. Elle aurait fait plusieurs tentatives de suicide.

L'audience se tient à 13h30 à Dijon. Dans le contexte de l'affaire Denis Baupin, cette affaire a attiré de nombreux médias nationaux sur place.

Notre site/Home page