Palestine :

Israël implante 3.000 fausses tombes juives autour de la mosquée Al-Aqsa

Quds media

Mardi 29 mai 2012

Israël est en train d'installer des milliers de tombes juives factices sur un terrain situé autour de la mosquée Al-Aqsa, "au prétexte de faire des travaux de réparation et d'entretien et de nouveaux creusements" dans le but de mettre la main sur des terres palestiniennes et des dotations islamiques, a déclaré la Fondation Al-Aqsa pour le patrimoine et les dotations le lundi 21 mai.

"L'implantation, par les autorités de l'occupation israélienne à   Jérusalem , de milliers de fausses tombes juives sur les terres palestiniennes, sur les terres des dotations musulmanes, est un crime odieux," a dit Abdel Majeed Mohammad, de la Fondation Aqsa.  

"D'après la population de Silwan, il y a un nombre limité de tombes juives (autour de la Mosquée Aqsa). L'occupation israélienne impose un fait accompli pour contrôler les terres palestiniennes en implantant 3.000 tombes."

"C'est le plus grand paradoxe : d'un côté   Israël   détruit au bulldozer des tombes musulmanes à Jérusalem , de l'autre il implante des milliers de fausses tombes juives," a dit Mohammad.

Il a ajouté que des milliers de pierres tombales juives étaient installées autour de la mosquée pour signaler les emplacements des tombes, mais dessous, il n'y a ni corps, ni squelettes.

En janvier 2012, le Centre palestinien d'information (CPI) a rapporté qu' Israël   "implantait 50 tombes factices dans la partie nord du district Silwan pour contrôler et saisir environ 20 dunums (2ha) de terre palestinienne."

"Cette manúuvre israélienne a pour but de séparer le secteur des murs de la Mosquée Aqsa, où l'autorité israélienne d'occupation a également l'intention de créer une série de jardins talmudiques et un grand musée juif dans la zone, reliés avec le cimetière juif à Ras al-Amud et Attour et les colonies Maale Hazeetim et Maale David," avait rapporté le CPI.

En 2010,   Israël   a dit qu'il avait détruit environ 300 pierres tombales musulmanes dans un cimetière de Jérusalem   parce qu'elles étaient "fausses" et dressées pour essayer d'arracher des terres au gouvernement, selon l'AFP.

Mais le Mouvement islamique a démenti avec force que les tombes étaient factices, disant que toutes contenaient des corps.

La démolition de ces tombes a eu lieu près du site du futur Musée de la Tolérance qui doit être bâti par le Centre Simon Wiesenthal, un groupe juif pour les droits de l'homme basé aux Etats-Unis...

Source :   Quds media center