Immigration: expulsions
et réquisitions en baisse

En dépit des déclarations musclées de Manuel Valls, la gauche dite de « gouvernement » a toujours un logiciel immigrationniste.

Le 4 septembre 2016

Par Gabriel Robin

Alors que 89 % des Français estiment que l'immigration a un impact négatif, pour sa société ou son économie, selon une étude statistique publiée par Le Figaro , et que les flux migratoires ne cessent de grossir, le gouvernement n'envisage rien de sérieux pour régler ce problème. Au contraire, il semblerait que tout soit fait pour que la France soit obligée de continuer à accueillir une immigration de peuplement qu'elle n'a plus la capacité à intégrer, encore moins à assimiler.

Des données confidentielles du « tableau de bord » de la Direction générale des étrangers en France pour le premier semestre 2016 font état de faits étonnants, pour ne pas dire préoccupants. Ainsi, les éloignements de clandestins illégaux ont chuté de près de 20 % en six mois. Du 1 er janvier 2016 au 30 juin 2016, seuls 8.660 personnes séjournant illégalement en France ont pu être renvoyées, contre 10.800 personnes éloignées pour la même période lors de l'année 2015.

Olivier Hourcau, secrétaire national du syndicat de policiers Alliance, témoignait au Figaro : « Depuis le début de l'état d'urgence, les frontières font l'objet d'une vigilance accrue et consomment un nombre d'effectifs considérable, particulièrement ceux de la PAF. L'administration ponctionne ainsi des fonctionnaires dans les services procéduriers, chargés notamment des reconduites, pour aller renforcer les points soumis à forte pression, comme le secteur de Menton dans les Alpes-Maritimes. La mission d'éloignement devient une mission secondaire. En somme, on déshabille Paul pour habiller Jacques… »

L'État mobilise des moyens pour lutter contre le terrorisme qui permettront à d'autres potentiels terroristes de rester illégalement sur notre territoire. Ubu est roi, et le roi est nu. Pour compléter ce triste tableau, le nombre de demandeurs d'asile venus d'Afghanistan, ou munis de faux papiers afghans permettant d'obtenir plus facilement le statut dit de « réfugié », souvent détourné, a augmenté de 964 % en cinq mois. Excusez du peu…

Néanmoins, vous pouvez être rassurés. Emmanuelle Cosse a la solution. Déjà, fin août 2015, l'ex-patronne des Verts militait pour « l'accueil de tout le monde » , comparant la France au… Liban et jugeant que la question du nombre de migrants était secondaire ! Devenue, depuis, ministre du Logement, Emmanuelle Cosse ne s'est pas assagie, car son idéologie privilégie le lointain au proche et les autres aux nôtres.

Aux fins de laisser la France être submergée par le tiers monde tout entier, le ministre du Logement a proposé de « réquisitionner les lieux publics » et a appelé de ses vœux une « mobilisation générale » des Français pour qu'ils ouvrent les portes de leurs domiciles à ces clandestins, ainsi que l'ont fait Allemands et Suédois. Dans ces pays, on ne compte plus les faits divers impliquant des « migrants », qui ont violé, volé ou tué les généreux et naïfs autochtones qui s'étaient dévoués pour eux…

En dépit des déclarations musclées de Manuel Valls, la gauche dite de « gouvernement » a toujours un logiciel immigrationniste. Rien ne la fera évoluer car cela lui est consubstantiel. Vous êtes 89 % à considérer que l'impact de l'immigration est négatif, parmi vous de nombreux électeurs des divers partis de gauche. Pourquoi continuer ?

Source: 'Boulevard Voltaire'

Notre site/Home page