Une mère, jugée responsable de l'autisme de ses enfants, veut les récupérer

Vendredi 22 Janvier 2016

Par Vincent Lochmann

La cour d'appel de Grenoble examinait ce vendredi la requête d'une mère d'enfants autistes qui demandait l'annulation d'une décision de placement. Depuis Aout, cette mère a été séparée de ces trois enfants par le juge des enfants; on lui reproche d'être responsable de leurs troubles. Les associations appelaient à manifester pour défendre la mère.

La mère attendait beaucoup de cette audience pour retouver ses enfants et les voir revenir à la maison. Mais le tribunal a été fortement à charge contre la maman faisant porter contre elle de nombreux soupçons. Le récit de la journée (à huis-clos) a suscité la colère des associations de parents qui avaient appelé à manifester devant le palais de justice.


Les associations de parents soutiennent la mère devant le palais de justice

L'audience a mis en cause les affirmations de la mère et contesté les certificats médicaux qu'elle a fournis, la mettant en cause à nouveau.

" Pourquoi voulez vous avoir des enfants autistes? "

Selon Maitre Sophie Janois , «  La maman des trois enfants a été mise en accusation. On lui a posé pendant une heure des questions à la barre, en lui demandant pourquoi elle voulait avoir des enfants autistes. Et tout cela avec une sorte de suspicion selon laquelle elle aurait inventée tout cela. Nous avons présenté 35 pièces scientifiques pour démontrer que ces enfants sont autistes.  »L'avocat général a préconisé la poursuite du placement avec une séparation de l'ainée en demandant qu'il ne soient plus considérés comme des enfants autistes et qu'ils soient considérés comme des enfants ordinaires. Cette dernière préconisation de la cour d'appel fait bondir l'avocate : «  C'est une ineptie absolue dans la mesure ou ces enfants ont besoin d'une prise en charge comme tous les enfants autistes et alors même que l'aide sociale à l'enfance, où ont été placés les enfants, elle même a mis en place cette prise en charge. On continue de nier l'évidence et on continue d'accuser cette mère.  »

Autisme France " sous le choc "

Dès que les déclarations de l'avocat général ont été rendues publiques, les réactions ont été très nombreuses. La Vice-présidente d'Autisme France affirme sur son compte facebook «  Nous sommes sous le choc. J'ai honte de mon pays. N'y aura-t-il jamais un politique courageux pour balayer l'obscurantisme haineux des psykks ?  » Les internautes ont massivement partagé le compte rendu de l'avocate et publier des commentaires allant de la colère à la consternation.

Notre site