La Vie Privée de Franck Berton
Voyage au bout de la nuit lilloise
Chapitre 3

« L'individu nous précise alors que nous commettons une grave erreur et nous informe être avocat.
Ce dernier nous précise également que cette affaire va aller loin et nous demande
si nous n'essayons pas de lui tendre un piège. »

« De passage à 04h00, ce jour, rue du Pont-Neuf à Lille, sommes requis par six prostituées qui nous signalent être menacées par un individu de type européen, armé d'un couteau. Celui-ci circulerait à bord d'un véhicule de couleur gris immatriculé 5435 YT 59. Les six prostituées nous précisent que l'individu circule à bord du même véhicule chaque nuit vers 03h30. L'une des six prostituées nous montre ses mains et nous déclare avoir été agressée par l'individu en question au mois de novembre 2001. Ce dernier l'aurait agressée avec un couteau et lui aurait occasionné des coupures aux mains. La victime aurait été hospitalisée à Roubaix à l'hôpital Victor Provod pendant environ vingt jours. Effectivement, la victime présente des cicatrices récentes et profondes à l'intérieur des mains.

Avisons des faits par radio notre station directrice en donnant toutes les informations que nous possédons. Demandons également à IDA de vérifier au fichier des cartes grises afin d'avoir le nom du propriétaire du véhicule et celui-ci appartiendrait au nommé Franck BERTON. Effectuons une patrouille portée dans le secteur afin d'essayer de retrouver ledit véhicule. A 04h20, remarquons un véhicule gris immatriculé 5435 YT 59 qui circule rue du Pont-Neuf à Lille et se dirige dans la rue des Bateliers. Il s'agit d'un véhicule de marque Opel Vectra immatriculé 5435 YT 59. Décidons alors de procéder au contrôle du conducteur. Demandons à ce dernier de sortir du véhicule et procédons à une palpation de sécurité.

L'individu n'est trouvé porteur d'aucun objet dangereux pour lui-même ou pour autrui. A ce moment, les six prostituées arrivent sur les lieux et nous déclarent formellement reconnaître l'individu comme étant la personne ayant exhibé le couteau. L'individu nous précise alors que nous commettons une grave erreur et nous informe être avocat. Ce dernier nous précise également que cette affaire va aller loin et nous demande si nous n'essayons pas de lui tendre un piège. Monsieur BERTON Franck nous demande également à plusieurs reprises d'ouvrir le coffre de son véhicule mais nous lui précisons que nous ne sommes pas habilités à le faire étant donné que nous ne sommes pas officier de police judiciaire. Ce dernier nous déclare verbalement se nommer Monsieur BERTON Franck, né le 4 juin 1962 à Amiens.

Sur instruction d'IDA, prenons en charge deux prostituées dont celle qui présente des cicatrices aux mains et invitons Monsieur BERTON Franck à nous suivre à bord du véhicule afin de nous rendre au commissariat central de Lille pour présentation OPJ. Il est 04h30. Précisons que nous transportons Monsieur BERTON Franck à bord de notre car police secours sans avoir été menotté et après y avoir été invité. De retour au commissariat central de Lille, avisons des faits monsieur l'officier de police judiciaire au service Quart qui nous demande la rédaction du présent. De même suite, sur instruction de monsieur l'officier de police judiciaire du service Quart, procédons aux vérifications alcooliques de Monsieur BERTON Franck au moyen de l'éthylomètre. Ce dernier refuse de se soumettre aux vérifications.»

Le 16 décembre 2001 à Lille (59).

(A suivre...)

Notre site/Home page