Béatrice Négrier: clémence pour les élus socialistes dans la région de Baylet


Béatrice Négrier: « J'avais eu une année noire »

Lundi 22 août 2016

Par Gabriel Robin

La région Occitanie serait-elle le fief de quelques féodaux de gauche, prêts à tout pour protéger les leurs ?

L'affaire avait été médiatisée par un site peu connu, Lengadoc Info : le 24 mai dernier, Béatrice Négrier, maire socialiste de Plaissan (Hérault) et actuelle vice-présidence de la région Occitanie en charge de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'apprentissage, était condamnée à une très faible peine pour une grave affaire de détournement de fonds.

« J'avais eu une année noire », indiquait aux juges madame Négrier, pour justifier le détournement d'une somme de 340.000 euros utilisés pour renflouer son compte bancaire personnel. En 2007, alors qu'elle était membre du Mouvement républicain et citoyen, le parti de Jean-Pierre Chevènement, Béatrice Négrier avait multiplié les opérations fictives, utilisant le chéquier du parti, ce qui est formellement interdit. Elle avait aussi détourné de l'argent provenant d'une association destinée à la protection de l'enfance. Tracfin, agence surveillant les transactions litigieuses, a pu révéler le scandale.

Pourtant, cette affaire n'a pas semblé émouvoir la presse quotidienne régionale, aux mains de Jean-Michel Baylet, ministre patron d'une presse militante entièrement dévouée au Parti socialiste et à ses alliés dans le sud-ouest de la France. Sans la sphère dite de la réinformation , le cas n'aurait jamais été connu du public, et des électeurs cocus. D'ailleurs, peu de temps après que l'affaire est sortie au grand jour dans la presse nationale, le Midi libre a fini par en parler en des termes très choisis, qui pourraient presque faire passer madame Négrier pour la victime de ses propres abus de confiance !

Jugez plutôt : « Béatrice Négrier s'était présentée sous l'étiquette MRC (Mouvement républicain et citoyen) à La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Une défaite politique, mais aussi financière : elle avait avancé elle-même ses frais de campagne et les promesses de remboursement du MRC ne se sont jamais concrétisées. » Si un élu du Front national s'était rendu coupable d'un tel forfait, croyez-vous que les journaux de monsieur Baylet auraient été aussi compréhensifs ? La presse Baylet n'est pas une presse d'information mais une presse de propagande.

Quant à la justice, elle est très clémente avec les élus de la République des coquins. Béatrice Négrier n'a été condamnée qu'à 4.000 euros d'amende, sans inscription au casier judiciaire. Dans son blog politique pour France3, Laurent Dubois a justement rapporté qu'un jeune Lotois sans domicile fixe de 18 ans s'est récemment retrouvé en prison pendant deux mois pour le vol d'un paquet de riz et d'une boîte de sardines. Béatrice Négrier exerce d'importantes responsabilités politiques qui l'amènent à gérer les deniers publics, ce qui constitue normalement une circonstance aggravante quand la misère est une circonstance atténuante.

La région Occitanie serait-elle le fief de quelques féodaux de gauche, prêts à tout pour protéger les leurs ?

Morale : « Selon que vous serez puissant ou misérable/Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

Source : ‘Boulevard Voltaire'

Notre site/Home page